la grotte de la Vipère S. Boutonnet

Exploration à la Grotte de la Vipère.


Récit d’une collaboration fructueuse

A voir : compte rendu du camp par le plongeur JM BELIN en page articles


Présentation

Juillet 2005, un article dans la presse relatant un camp d’exploration spéléo plongée organisé sur la Grotte de la Vipère dans le Tarn et Garonne attire mon attention et me permet de découvrir qu’une équipe de spéléo plongeurs motivés est en train de se constituer et commence à travailler sur les résurgences des gorges de l’Aveyron. Un rapide coup de téléphone à l’organisateur de ce camp (Dominique VICTORIN) et les choses s’enchaînent rapidement.

Une première rencontre lors d’un comité directeur du CDS 81, Dominique nous présente les résultats du camp et les travaux entrepris sur les résurgences de la vallée. Le courant passe bien, ça fait plaisir de rencontrer des personnes motivées et décidées à collaborer avec les autres spéléos, ça change un peu.

L’idée d’un second camp à la Vipère est immédiatement lancée pour l’année suivante, je trouve le projet intéressant et je sais que pas mal de mes collègues spéléologues du club ABIMES et du CDS 81 seront séduit par l’idée, c’est donc sans aucun frein que nous lançons le projet.

Dominique s’occupera de la partie plongée, il va mobiliser une équipe de plongeurs, organisé le camp et diriger les plongées, de notre côté (les spéléos terrestres), nous allons nous occuper de l’aménagement de la cavité en vue des portages de matériel et nous mobiliserons une équipe pour transporter le matériel de l’entrée de la cavité au bord du siphon en début de camp et pour effectuer la manœuvre inverse à la fin.

La préparation.

Au cours du moi de mai 2006, une équipe légère constituée de Dominique VICTORIN et de Benoît MOUYSSET va repérer les installations à mettre en place dans la cavité afin de faciliter le difficile portage de l’important matériel de plongée.

Les 17 et 18 juin 2006, armés d’un perforateur électrique, de barreaux métalliques, de cordes et d’amarrages, nous partons mettre en place une micro Via Ferrata et des tyroliennes qui faciliteront nos futurs passages chargés de nos lourds fardeaux, tout est fin prêt, la cavité est équipée et le moral des troupes est gonflé à bloc. Le camp peut débuter.

Le camp de juillet 2006.

Nous nous retrouvons le samedi 1er juillet au camping d’Anglars pour le début du camp. Il y a là des personnes de tous bords, des plongeurs FFESSM du comité Pyrénées Méditerranée, des spéléos du CDS 81 et 82 et des plongeurs Suisse et Allemand.

Les spéléos terrestres et subaquatiques vont s’activer tout au long du week-end pour acheminer l’impressionnant volume de matériel de plongée jusqu’au bord du S1 et commencer à effectuer quelques plongées de préparation.

Le dimanche soir tout est prêt, nous pouvons rentrer chez nous et laisser nos amis plongeurs se préparer pour le début des plongées.

Remerciements

Michel et Rémy Soulier. Philippe Lance (informations), Bruno Bardes (dévidoirs), Jean Luc Soulayres (booster oxygène), Procean (Lampe barbolight), Spéléo Club des Causses (kits de portages), Combinaisons Topstar, UFP (bouteilles alus), Silent submersion (Scooter), Comité régional Pyrénées Méditerranée FFESSM, CODEP 12, CDS 12, CDS 81, Camping d’Anglars, Armand Beglomini et Pascal Bertozzi (Aqua Causs).

Le matériel technique

3 recycleurs Inspiration, 3 recycleurs KISS, 2 recycleurs Revo, 3 propulseurs Silent Submersion UV18,

2 propulseurs Silent Submersion UV26, 5 blocs de secours déposés dans le siphon tous les 300 mètres,

7 blocs de diluant pour les recycleurs, 5 blocs de 7 et 9 litres pour traverser le S1, 2 bi 9 litres pour traverser le S1, 1 bi 20 litres, 12 kits résurgences, 4 dévidoirs Bardes…

Sylvain BOUTONNET