Expé Maroc
Page 1 - Page 2 - Page 3 - Page 4 - Retour page expé

 

 

EXPEDITION MAROC SEPTEMBRE 2007


Organisée par  le comité départemental de spéléologie du Tarn
Partenaires
Fédération Française de Spéléologie
Comité spéléologique régional de Midi-Pyrénées
Conseil général du Tarn

 

La région d’Aït Mhammed est un plateau calcaire tabulaire situé entre 1500 et 2000 mètres d’altitude. L'accès en est assez simple, des pistes et des sentiers muletiers sillonnent le plateau et les gorges qui l'entaillent. Le village d’Aït Mhammed assez proche va permettre l’installation du camp de base.
 Vaste étendue calcaire située à deux mille mètres d'altitude et découpée par de profondes gorges, le plateau d'Ait mhammed est traversé par de nombreuses rivières souterraines. D'après les premières expéditions (2003 et 2005) ce karst (massif calcaire) est parcouru souterrainement par de multiples galeries noyées ou semi noyées qui débouchent à la surface par des porches de bonnes dimensions permettant l'accès aux spéléologues.

Une partie de l'équipe s’est déplacé par la voie des airs vers Marrakech depuis Toulouse et n'emportera qu'une partie de leurs effets personnels, le poids des bagages étant restreint à vingt kilos en avion. La seconde partie de l'équipe en bateau à partir de Sète jusqu'à, prendra en charge le transport du matériel à l'aide de 4x4 et deux fourgons.

 

  Les karsts du haut Atlas central Marocain sont parcourus par de très belles rivières souterraines. Elles résurgent parfois près des habitations et sont immanquablement utilisées pour l'approvisionnement en eau potable. La mise en évidence du parcours endokarstique des aquifères permettra à la population de prendre conscience des risques de pollution encourus en cas de dépôts intempestifs de détritus de toutes sortes dans les dolines et pertes. L'étude des écoulements souterrains même sur une courte période devrait permettre une meilleure compréhension du karst.

 

 

  Une seconde expédition était indispensable, afin d'achever l'exploration des cavités ainsi que l'exploration par les spéléos-plongeurs de la résurgence découverte en 2005. Un programme d'observations scientifiques a été élaboré afin d'améliorer la connaissance de cette zone karstique et la publication de l'inventaire spéléologique du massif est prévue après l'expédition, ainsi que le rapport détaillé des travaux effectués.

Aujourd’hui nous sommes à l’heure des premiers bilans. Après un mois de camp, la moisson spéléologique à été très riche, en exploration, topographie, biospéléologie……

Je vous invite à consulter régulièrement ces pages.

Voici les premières topo et photos !!!!

 
Page 1 - Page 2 - Page 3 - Page 4 - Retour page expé